Minoxidil pour accélérer la barbe : une fausse bonne idée

Certains utilisent le minoxidil, puissant médicament délivré sans ordonnance, pour accélérer la pousse de leur barbe. Si l’efficacité du produit n’est plus à démontrer sur certains utilisateurs, cela reste une (vraiment) très mauvaise idée. On vous explique pourquoi.

L’histoire rocambolesque du minoxidil

Les plus grandes découvertes sont souvent le fruit d’erreurs ou du hasard. Le minoxodil ne déroge pas à cette règle, puisqu’il s’agit à la base d’un vasodilatateur prescrit dans le cadre de l’hypertension artérielle.

Dans les années 60, on s’aperçoit que ce traitement augmente assez nettement la pilosité capillaire et permettrait alors de lutter contre la calvitie.

Après une longue bataille juridique due à des dépôts de brevets et des histoires de gros sous, le minoxidil est développé dans les années 80 non plus en comprimé mais en lotion, dans le but d’être directement appliqué sur le cuir chevelu. C’est alors que naissent en France les traitements Alostil et Regaine, contenant de 1% à 5% de minoxidil.

En 2009 le minoxidil est interdit dans toute l’Union Européenne, mais reviendra comme une fleur un peu plus tard.

Et depuis 2012, il est même possible de se procurer ces traitements en pharmacie… sans ordonnance, bien qu’il reste interdit aux personnes de moins de 18 ans. Il est vendu au prix de 30€ environ pour 3 mois de traitement (10€ par mois).

Effets secondaires, dépendance et… décès

Entre 1979 et 2005, 150 patients trouvent la mort à cause du minoxidil !

Le traitement compte par ailleurs de nombreux effets secondaires. Comme tous les traitements me direz-vous, oui mais dans le cas présent, la proportion de patients se plaignant d’effets secondaires est nettement supérieure à la moyenne des autres traitements pharmaceutiques. De plus, ces derniers sont particulièrement violents : vertiges, évanouissements, troubles de l’érection, prise de poids et j’en passe…

Enfin notez que si vous commencez le minoxidil, vous devrez en prendre toute votre vie pour continuer à bénéficier de son effet accélérateur de pousse du poil. Si vous arrêtez d’en appliquer, vous retrouverez la pilosité que vous aviez avant la prise du traitement. Avec le minoxidil donc, inutile d’envisager de faire une simple cure. Vous y devenez dépendant en quelque sorte. Plutôt contraignant…

Persistance des effets indésirables après l’arrêt

Le principal problème du minoxidil est qu’il faut patienter environ 4 mois avant d’en voir les effets sur le poil. Avant cela, vous serez incapable de déterminer si le traitement est efficace pour vous. Hors après 4 mois de prise de traitement et en cas d’effets secondaires non désirés, vous pourriez mettre plusieurs années avant de voir les effets disparaître, même si vous avez arrêté la prise du traitement.

C’est précisément de cela que se plaigne la plupart des utilisateurs pour lesquels le minoxidil a été une triste expérience. Certains n’avaient d’ailleurs pas fait le rapprochement entre une lotion pour les cheveux (ou la barbe) et la dégradation de leur état de santé. Quand ils l’ont compris, il était trop tard et les effets néfastes continuaient à se faire ressentir très longtemps après l’arrêt du traitement.

Voici une page qui regorge de témoignages de mauvaises expériences avec le minoxidil et met notamment en lumière la persistance de ses effets néfastes.

Le minoxidil sur la barbe, ça marche ou pas ?

Le follicule pileux de la barbe n’est pas le même que celui des cheveux. Et s’il est indéniable que le minoxidil fonctionne sur les cheveux pour certains utilisateurs, on peut également constater qu’il fonctionne moins bien sur la barbe et pour moins d’utilisateurs, et surtout ce traitement n’est pas du tout prévu pour être en contact avec la peau du visage…

Comme tous les autres accélérateurs de pousse de poil (huiles à barbe, comprimés, huile de ricin…), le minoxidil ne vous permettra pas de voir pousser des poils là où vous n’en avez pas. Vous pouvez consulter cet article si vous voulez plus d’informations à ce sujet, mais pour résumer cette incompréhension fréquente, sachez que nous avons un nombre de follicules pileux qui est fixe, et un unique poil par follicule pileux.

S’il est donc possible d’accélérer la pousse des poils déjà existants, il est en revanche impossible de créer de nouveaux follicules pileux, autrement dit de nouveaux poils. Pour le dire autrement, aucun accélérateur de barbe ne permettra jamais d’en combler les trous. On peut éventuellement mieux les masquer avec des poils plus conséquents autour, mais pas les faire disparaître. En fait techniquement, seule la greffe de poils permet d’avoir de nouveaux poils.

Retrouvez ci-dessous une petite vidéo de Winslegue, partageant le même avis sur le minoxidil, qu’il déconseille d’utiliser sur la barbe.

Le MINOXIDIL pour faire pousser sa barbe ?
Publié le